Mange Prie Aime : mon film coup de coeur

Catégories Films0 Commentaire
Mange-Prie-Aime

Le film dont je vais parler ici est Mange Prie Aime. J’avais déjà craqué sur ce film à sa sortie en 2010. La bande d’annonce avait bien fait son travail et m’avait mis l’eau à la bouche avec pour promesse l’héroïne Elizabeth (Julia Roberts) qui se détache de tout poids dans sa vie actuelle à la recherche de liberté.

Un film qui reflète un idéal de vie

Un début très film américain. Elizabeth ne se sent plus à l’aise dans la vie qu’elle mène et aspire à plus de légèreté. Elle n’est plus en accord avec son mari et demande le divorce. Elle rencontre après ça un homme de quelques années plus jeune et c’est le début du déclic. Elle prend goût à une vie plus légère. Après quelques temps passés avec lui le couple ne s’entend plus et elle décide de se séparer de lui. Le déclic prend vie complètement à ce moment-là du film. Elle en discute avec sa meilleure amie qui ne comprend absolument pas son choix et lui répète qu’elle est en plein dans la crise de la quarantaine mais sa décision est déjà prise. Elle quitte son emploi et se met en route pour un voyage à travers trois pays ; un en Europe et deux en Asie. Je ne dévoilerai pas ces pays pour celles et ceux qui n’ont pas encore vu le film. Je vous laisse une part de magie ! Le premier pays qu’elle visite représente « Mange » dans le titre du film. Elle réapprend le bonheur de prendre le temps de manger un bon plat loin des tourbillons des repas « sur le pouce » New-yorkais. Elle redécouvre le plaisir de manger mais également que la nourriture, bien que vitale, permet également de faire des rencontres.

Une succession d’étapes

Pour la deuxième étape de son voyage, « Prie », elle se dirige vers l’Asie et se redécouvre elle-même. Elle prend le temps de réfléchir et se pose, encore une fois loin de la folie de la ville. Elle rencontre une personne importante qui va l’aider dans son recueillement. Bien que non-croyante elle va apprendre à prier auprès de cette personne et se rend compte que, bien qu’il existe un éloignement par leur mode de vie respectif, une personne n’a pas besoin d’être riche d’argent pour avoir quelque chose à offrir. Il lui offrira un savoir inestimable qu’elle gardera éternellement pour elle et pourra le partager avec qui bon lui semble. Et enfin, pour sa troisième et dernière étape « Aime », elle change de pays mais reste en Asie. Cette partie du film est pour moi la plus belle car forte de son expérience passée, on remarque son changement de personnalité au fil des voyages. Plus qu’un simple film, il représente pour moi une philosophie de vie. Le courage de cette femme qui contre vent et marais quitte sa routine New-yorkaise, cette vie qui n’a plus rien à lui amener pour partir vivre de nouvelles aventures de l’autre côté de la Terre.

mange-prie-aime-synopsis