Mon avis sur le film Les 101 Dalmatiens

Catégories Films0 Commentaire
101-dalmatiens

Sorti en 1961, Les 101 Dalmatiens (One Hundred and One Dalmatians) est le 21ème long-métrage d’animation et le 17ème « Classique d’animation » des studios Disney. Il s’agit d’une adaptation du roman éponyme de Dodie Smith intitulé « The One Hundred and One Dalmatians » (1956). Malgré son apparition d’il y a plusieurs années, ce film d’animation conserve toujours sa réputation de l’époque pour attirer aussi bien les enfants comme les adultes. Ce qui a incité des réalisateurs à créer un remake en prises de vue réelles en 1996, « Les 101 Dalmatiens » avec Glenn Close endossant le rôle de Cruella d’Enfer, puis en 2000 « les 102 Dalmatiens ».

Un bref aperçu du film Les 101 Dalmatiens

En 1956, c’est le premier long-métrage qui a su se servir de la technique de la xérographie dans le domaine de l’animation. Ce procédé fait partie des multiples innovations qu’ont adoptées les studios Disney pour produire des films d’exception. En fait, dans ce film d’animation, les chiens sont animés. Les scénarios se déroulent dans une époque contemporaine, vu qu’il y a déjà la télévision. Mais il est marqué particulièrement par la présence de Cruella d’Enfer, la méchante.

Que ce soit en film d’animation ou en long-métrage réel, l’histoire prend place à Londres. En faisant sa promenade quotidienne, un dalmatien nommé « Pongo » tombe, follement amoureux d’une belle dalmatienne appelée « Perdita ». C’en est de même pour leur maître et maîtresse respectifs, qui sont Roger (Jeff Daniels) et Anita (Joely Richardson). Quelques mois plus tard, ils se sont vus ensemble pour découvrir Perdita qui a donné naissance à quinze chiots. Mais c’est à ce moment-là que Cruella d’Enfer, une créatrice de mode obnubilée par la fourrure, a fait son apparition pour gâcher leur bonheur. Elle a fait kidnapper les chiots avec la ferme intention d’en créer un manteau.

Avis sur le film

Soit le film d’animation soit l’adaptation en images réelles sont tous les deux agréables à regarder, sauf que certaines différences se posent entre eux. Tout d’abord, la version réelle est censée se passer 35 ans après l’histoire de la version originale. Puis, le métier de Roger est différent entre les deux versions. La première, il est compositeur de musique tandis que dans celle qui est récente, il est développeur de logiciels de jeux vidéo (c’est peut-être grâce à la progression de la nouvelle technologie). Il a conçu un jeu vidéo intitulé « Cruella » qui a connu une réussite à la fin du film, et il l’expose en présentant un graphisme semblable à l’ancien dessin animé. Les destins des méchants sont également distincts. Pour la version animée, Cruella, Horace et Jasper terminent leur vie dans un ravin, en essayant de poursuivre Pongo, Perdita et les chiots. Quant à l’autre, ces trois malfaiteurs avec Skinner se font arrêter par la police. C’est cette dernière qui a ramené les chiens à Londres.

Ce genre de film est bon à regarder pour passer des bons moments en famille. Malgré la cruauté de Cruella et compagnie, les touches funs et amusantes sont aussi au programme.

les-101-dalmatiens